Comment reconnaître un gaucher ?

Depuis la nuit des temps les gauchers sont persécutés, brûlés, forcés à devenir droitiers,… Des expressions les dénigrent telles que «être maladroit, être gauche, avoir deux mains gauches, passer l’arme à gauche, se lever du pied gauche», etc. Ils sont associés au diable et au mal. Mais sont-ils si mauvais qu’on le dit ?

Pour vous aider à mieux les comprendre nous avons passés quelques temps aux côtés de plusieurs spécimens de leur espèce, une espèce qui ne représente que 10 à 15 % de la population.

Le gaucher ne se distingue pas à première vue du commun des mortels. En effet il est constitué à notre image, avec deux bras, deux jambes, un tronc et une tête, tout ce qu’il y a de plus normal.

Mais dès les salutations commencées, il est possible qu’il se trahisse en tendant la mauvaise main. Il est cependant très courant qu’un gaucher tende, comme l’ensemble de la population saine, la main droite. Ce n’est donc pas un élément très fiable. Continuons.

Si vous avez un instrument de musique à proximité, donnez-le-lui, il aura tendance à le tenir dans le mauvais sens. Sinon un tire-bouchon ou un ouvre-boîte peuvent très bien faire l’affaire tout comme une louche avec un bec verseur sur le côté gauche (si vous vous trouvez dans l’enceinte du lycée, on en trouve au self dans les bacs à sauce). Mais comme précédemment, cette méthode n’est pas une réussite à tous les coups.

Observez donc attentivement ses moindre faits et gestes. Comment ouvre-t-il une porte ? De quelle main prend-il la souris d’ordinateur ? Quel pied pose-t-il en premier quand il monte ou descend l’escalier ? Prend-il son couteau dans sa main gauche ? Sa ceinture est-elle dans le même sens que la votre ? Une montre sur le poignet droit, de l’encre sur la main gauche ou un sac sur l’épaule gauche constituent également un indice.

Malheureusement pour nous, les personnes dites « véritables » gauchers/droitiers ne sont que peu nombreuses, il vous reste donc une solution.

L’élément ultime sera de le faire écrire, ainsi vous pourrez être fixé sur l’identité de la personne se trouvant à proximité de vous. Attention cependant à ce qu’il ne vous jette pas de malédiction, on raconte que les gauchers auraient fait un pacte avec le diable.

S’il s’avère que vous vous trouvez en présence d’un gaucher, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas contagieux. Détendez-vous et essayez de le comprendre. Sa vie n’est pas aisée dans ce monde de droitiers. Il doit s’adapter à bon nombre d’objets construits à l’envers, et cela ne s’arrête pas à sa façon d’écrire, mais s’invite aussi dans son quotidien, son travail et même ses loisirs. Bien que depuis quelques années des efforts sont faits, il reste encore beaucoup de choses à rendre ambidextres.

 

Lezrode (dessin de Rosanna et photo de Cheshire)

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.