Sau-quête, la Saucisse-Enquête du dimanche : pourquoi les chaussettes se trouent ?

Dans la vie de tous les jours nous utilisons quelque chose de très utile et pourtant très ancien : les chaussettes. Malheureusement il nous arrive bien souvent des mésaventures désagréables avec ces dernières. Déjà là 2000 ans avant J.-C., parfois trouées, souvent perdues, elles nous posent bien des problèmes. Et si leurs disparitions avaient un lien avec le fait qu’elles se trouent ? Ou l’inverse ? Pour nous, mais aussi pour toi, lectrice ou lecteur, nous avons enquêté.

Pourquoi ne perdons-nous qu’une seule chaussette sur les deux qui composent la paire ? Et pourquoi est-ce la chaussette non trouée qu’il nous reste ? Nous avons peut être un élément de réponse… Elles décident simplement de se séparer… Oui, de divorcer ! Et nous, pauvres humains que nous sommes, trop attachés sentimentalement à nos petites affaires, restons incapables de jeter ces chaussettes qui mériteraient pourtant un enterrement décent dans la poubelle du coin. Avec tous leurs amis, les souliers, sabots, baskets, les sandales… Heu non, pas les sandales.

Reprenons au début : quand on tombe sur une chaussette trouée. La question est légitime : pourquoi les chaussettes se trouent-elles ?

Hypothèse 1 : Il s’agirait d’un complot des fabricants. En effet, à l’image de l’obsolescence programmée (avec par exemple la durée de vie limitée des ampoules qui a été réglementée par les fabricants), les chaussettes sont, elles aussi, conçues pour se déchirer au bout d’un nombre d’heures d’utilisation. Le mécanisme étant très coûteux pour les fabricants, seule une chaussette sur deux en est pourvue.

Hypothèse 2 : Le complot viendrait cette fois-ci des chaussettes elles-mêmes. Explication : les chaussettes auraient une conscience propre à chacune d’entre elles. Vivant toujours deux par deux, l’une prendrait l’ascendant sur l’autre et la dominerait. Ainsi, la chaussette dominante forcerait la dominée à se percer pour pouvoir demander en toute légitimité le divorce. Tout cela dans le but de refaire sa vie avec une autre chaussette divorcée.

Voici donc une réponse plausible et raisonnable. Si la chaussette se troue, c’est pour se séparer de son binôme. Oui, pour divorcer !

Mais une fois l’irréparable commis, qu’adviendra-t-il des chaussettes trouées ? Nul ne le sait. Certains spécialistes émettent l’hypothèse qu’elles referaient également leur vie avec des chaussettes ayant subi le même traumatisme. D’autres imaginent qu’elles dépérissent au fond d’un bac, seules, abandonnées et oubliées de tous. Les chaussettes trouées seraient donc des âmes solitaires ne trouvant du réconfort qu’auprès de leurs semblables. Car délaissées par les êtres humains.

Au fond, peut-être qu’elles cherchent juste du réconfort et de l’attention. Donc si vous trouvez une chaussette trouée, accordez-lui toute votre attention. Elle sort, abîmée, d’une période difficile de sa vie. Ne la jetez pas comme une pauvre chaussette trouée moisie. Elle n’a jamais rien demandé d’autre qu’un peu d’amour dans ce monde de brutes.

Dans notre prochaine enquête, nous plongerons à nouveau au cœur d’un problème crucial.

Deruyga & Lezrode

images libres de droit (pixabay.com)

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.