Un nouveau président : « un chef, c’est fait pour cheffer ! »

Pour mon premier jour de Président, je vais me plonger dans le travail. Tout habillé.

Déjà les ratons laveurs ne seront plus autorisés à manger d’huîtres.

C’est comme ça. Je sais que cela peut être compliqué à appréhender, mais ça représente quelque chose de très important à mes yeux et c’est seulement à ce prix que la France pourra retrouver sa gloire perdue. Au-delà des problématiques animalières, je vais me pencher sur la culture. Ainsi, Jean-Jacques Goldman sera interdit de part l’inexistence de variétés d’accords dans son œuvre. En plus, y’a vraiment mieux en matière de composition. Et ne venez pas dire le contraire, de toutes façons vous savez TRES BIEN que j’ai raison. De plus, je remplacerai notre hymne national qui commence à être démodé par « Fous ta cagoule » de Fatal Bazooka , les jeunes se rallieront ainsi à ma cause et nous aideront à assouvir notre soif de pouvoir sur l’Europe !

Les affichages sur des lieux interdits ne seront plus punis par la loi, parce qu’il faut casser un peu les règles ridicules que l’État a instaurées jusqu’ici. C’est pour cela que je supprimerai le fait de devoir payer la baguette de pain à la boulangerie. Oui, mes Français, on a tous besoin de baguettes, elles sont beaucoup trop chères même si elles sont pas si chères que ça mais quand même. Je supprimerai, également, les postes de vigiles qui sont parfaitement ridicules étant donné que PERSONNE ne vole de trucs dans les magasins parce que c’est mal et que personne n’a envie d’être quelqu’un de mal et je supprimerai enfin tous ceux qui s’opposeront à moi, en les brûlants sur des bûchers géants. Seulement durant mon mandat qui, par ailleurs, durera 15 ans au lieu de 5.

Il faut bien faire quelques réformes sinon c’est nul.

le bureau, là où tout se prépare…

L’éducation des jeunes sera aussi au centre de mon attention. En effet, ne nous le cachons pas, ils s’ennuient à mourir, le cul assis sur des chaises remplies de vieux chewing-gums à la menthe dégeus. C’est pour cela que je propose, solennellement, qu’on leur donne des gros flingues comme ça, il y aura un petit peu d’ambiance dans leur vie terne et morose. Cela réglera par la même un nombre incalculable de problèmes de société comme les postes de policiers qui sont très rares et difficiles à avoir (ou pas, là n’est pas la question). Désormais, pour devenir flic, un seul impératif, savoir tenir debout en uniforme et à peu près savoir viser avec un lance-roquettes (en cas de manifestations, ce sera nécessaire).

Dans le domaine de l’écologie , outre le statut outrageux des ratons laveurs , les cacatoès seront désormais appelés « pitratas »,du latin plite (plume) et aetra (affreuse) parce qu’à chaque fois qu’on en voit, on est déçu. Je ferai aussi une grosse, mais alors une bonne grosse réforme, qui consistera à interdire la plantation de maïs pendant un temps. Entre nous, mes Français, y’en a beaucoup trop ! Et, à la place, je propose de planter des frites et des bananes, ainsi que des mangues, des goyaves et autres fruits exotiques. L’import / export français sera alors renouvelé et les agriculteurs prendront du plaisir à planter des trucs autre que du maïs transgénique sans goût.

Un point important à noter : en matière de transparence, j’obligerai tous les membres de mon gouvernement et tous les députés à boire chaque matin, au petit-déjeuner, un grand verre de lave-vitre payé par l’État pour que tout soit bien propre. Par ailleurs, j’imposerai à tous mes collaborateurs d’employer leurs enfants de moins de quinze afin de mettre au travail cette jeunesse canaille et feignasse.

Dernier point de mon programme, que je vous confirme maintenant que je suis élu ; il sera interdit , je répète INTERDIT, de … enfin voilà quoi c’est bon hein stop à la fin quoi.

Bon. Voilà. J’ai encore écrit un truc.

Le Bob (illustration et texte)

(image libre de droit sur https://commons.wikimedia.org)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *