3ème mi-temps, on repart pour deux tours

Vous êtes devant votre télé, le dimanche 7 mai, il est 20h et devant vous les résultats approximatifs apparaissent : Emmanuel Macron est en tête. Vous sautez de joie devant votre télé ou vous êtes peut-être triste, inquiet, mais voilà, quelques heures plus tard Emmanuel Macron est président. Si vous êtes mineur, vous vous dîtes que tant pis, vous pouvez attendre les prochaines élections pour voter et si vous êtes majeur, vous vous dites que c’est regrettable que Sylvain Durif n’ait pas eu ses 500 signatures, vous regrettez de ne pas pouvoir conquérir la Lune avec Jacques Cheminade et vous vous dites intérieurement que vous avez bien fait de voter blanc, n’ayant personne pour faire valoir vos idées avant-gardistes. Mais d’un coup, pris(e) d’une une rage intense, vous commencez à chercher des solutions pour sauver notre glorieuse nation des mains d’Emmanuel Macron, mais pas de panique, cet article est là pour vous. Parlons des élections législatives.

Le président, en devenant le représentant des Français, ne gagne pas de super pouvoir, mais a la chance de pouvoir choisir son premier ministre et ses ministres (sur proposition de son premier ministre). Il devient chef des armées et acquiert quelques autres pouvoirs sympas (je vous laisse voir sur internet). Donc le Président choisit son premier ministre, ses ministres et ensemble ils forment le gouvernement.

Ce gouvernement ne peut pas faire n’importe quoi de la France car il est « encadré » par le Parlement. Une loi doit être adoptée par le Parlement pour pouvoir être mise en place (sauf condition exceptionnelle) et le Parlement possède aussi un pouvoir de contrôle sur le gouvernement. Le Parlement est composé de 2 instances, l’Assemblée nationale et le Sénat. Ici, c’est la première qui va nous intéresser.

L’Assemblée est constituée de 577 députés qui sont élus à l’occasion des élections législatives qui se déroulent du 11 au 18 juin prochains. Dans un mois, avec le premier tour le 11 et le deuxième le 18. L’élection se fait au suffrage universel mais contrairement aux élections présidentielles, un citoyen n’a pas besoin de 500 signatures pour se présenter, si un des candidats obtient la majorité absolue (+ de 50%) il est élu au premier tour et tous les candidats avec 12,5% des votes au premier tour peuvent se présenter au second tour (il y a d’autres règles donc pour plus d’information Google est votre ami). Les députés sont élus dans des circonscriptions, les départements sont découpés en plusieurs circonscriptions d’un nombre à peu près égal et il y a 577 circonscriptions en tout.

Fini les explications barbantes. Après que notre président a été élu, l’élection législative va avoir lieu et le président, pour pouvoir asseoir son pouvoir et faire passer des lois, va devoir bénéficier de la majorité à l’Assemblée, c’est à dire une majorité de députés qui adhèrent à ses idées et c’est donc l’occasion pour les Français de pouvoir montrer à qui ils donnent leur confiance : plus de vote barrage pour ne pas faire passer un(e) candidat(e). Si le PArlement n’est pas favorable au programme du nouveau président, ce serra la cohabitation…

Et autant vous dire que ça va être assez compliqué ! Le PS et les Républicains, après ces élections, subissent de gros changements internes, d’autres partis comme Les Insoumis ou En Marche vont pouvoir pour la première fois avoir des députés. Certaines femmes et hommes politiques rejoignent le camp du président mais d’autres refusent de quitter leur parti. Donc à partir d’ici, tout n’est que pure fiction, mais pendant les législatives, des partis opposés à M. Macron vont sûrement avoir de gros pourcentages (Les Insoumis et le FN). On peut s’attendre à une cohabitation entre des partis radicalement opposés.

Bref, ça va être le gros bordel ! Le paysage politique va se recomposer ! Préparez vos pop-corns ou vos bulletins si vous avez l’âge de voter (ou peut-être pas si vous voulez vous abstenir) et enfilez vos lunettes 3D.

 

WL2D (texte et photomontage)

(image en Une : photo libre de droit sur Pixabay.com)

Laisser une réponse