Macron, notre sauveur

Après la visite du Crossa Étel et de la base des fusiliers marins et commandos de Lanester, ce jeudi matin, Emmanuel Macron a mis le cap sur le port de pêche de Lorient. C’est l’occasion ici de nous pencher sur la politique de notre nouveau jeune président qui a mis au coeur de son projet le renforcement de l’Europe !

Car oui, l’Europe est en chute libre depuis quelque temps, les bâtiments tombent en ruine, l’odeur de la mort, des espoirs anéantis par les multiples trahisons flottent dans l’air, on se croirait dans les bureaux du PS.

MAIS un homme est là pour sauver le monde, c’est MACRON, le survivant de l’enfer, MACRON, souvent croise le fer, MACRON, non, non, non…

Ici, à la Gazette, on ne s’en cache pas, on aime PROFONDÉMENT Macron à tel point que nous lui avons dédicacé un objet dans la salle de la gazette, le four Macro-nde…

ET on compte surtout sur Macron pour faire redémarrer notre vieille Europe qui en chie pas mal, entre les vitesses qui sont dur à faire remonter, le moteur qui toussote et la tonne de Co2 qu’elle recrache, autant vous dire que ses talents de garagiste vont être mis à rude épreuve. Mais heureusement l’Europe a passé le plus dur, les multiples crises ou les conflits qui ont jadis animé nos terres sont enfin finis. Notre super MACRON va, à l’aide de ses supers-pouvoirs de président JEUNE et DYNAMIQUE, faire renaître le phénix de ses cendres et, avec l’aide de MERKEL la REBELLE, stopper les méchants terroristes qui menacent l’équilibre de nos glorieuses nations. De plus, avec l’avènement du président Trump, l’impérialisme américain va toucher à son terme et permettre à l’Europe de montrer sa supériorité face au monde.

Bon, stop les blagues et passons au choses sérieuses : L’Europe n’est peut-être pas dans son meilleur état actuellement, mais le coup de frayeur des élections françaises est passé, et vu que notre pro-Europe est élu, avec une Allemagne et une France qui vont maintenant travailler main dans la main, tout va sûrement aller mieux. Enfin ça, c’est ce que l’on espère, mais la réalité va être tout autre : la politique libérale des deux pays va continuer, et ça va faire mal, très très mal.

Pas au point que les Français renversent le gouvernement, bien sûr, mais assez pour qu’une partie d’entre eux aille pleurer dans les rues. Finalement, rien ne va vraiment changer, à part, comme je l’ai évoqué auparavant, la détérioration de la relation entre l’Europe et l’Amérique qui est en train de perdre de plus en plus de sa crédibilité à cause d’un président incompétent. Cette détérioration permettrait à l’Europe de monter sur le devant de la scène pour, peut-être, devenir la première puissance militaire, au vu d’une possible diminution de la protection militaire américaine sur l’Europe, entraînant avec elle une augmentation des budgets consacrés à l’armée, ce qui n’est pas une mauvaise chose.

En revanche, les politiques d’austérité sur les pays en dette vont continuer, les migrants vont être de plus en plus nombreux avec les problèmes économiques et écologiques qui s’aggravent et dans un même temps la politique migratoire de l’Europe va se durcir.

Macron n’incarne malheureusement pas le changement qu’on attend. En fait, je pense même qu’il ne représente pas le changement pour les Français. C’est juste, pour une partie d’entre-eux, le moyen de se raccrocher à l’Europe et de faire continuer une politique qui faisait à peu près bien fonctionner la France. La peur du changement va continuer à gouverner les Français et ils vont continuer à se prélasser dans une situation qui ne leur convient pas plus que ça, mais qui les rassure face à « l’autre ».

Pour moi, toute l’Europe risque de devenir de plus en plus libérale, les gens se lasseront et voteront contre l’Europe. L’idéal de paix construit au prix de nombreux sacrifices finira sûrement par s’effriter pour finalement s’effondrer.

Notre vielle auto va tomber en panne pour toujours, et ça, pour le plus grand malheur des passagers.

WL2D (illustrations de Blaise)

Laisser une réponse