Le lycée, c’est fini !

Trois ans. Cela fait trois ans qu’on est à Jean Macé. Trois années passées à flâner dans les couloirs, sur la colline, à errer de salle en salle, de cours en cours. Trois années durant lesquelles nous nous sommes faits des amis, avec qui nous avons grandi, appris, vécu, partagé tant de moments. Mais trêve de bavardage, aujourd’hui tout ceci est fini, et c’est l’heure de grandir ! En découvrant les résultats du baccalauréat !

Bien sûr, devant le panneau des résultats il y aura toujours les mêmes types d’élèves. On peut voir l’élève stressé, vous savez, celui qui refuse d’aller voir le tableau de peur de ne pas y être inscrit. Cet élève, il pense que s’il ne regarde pas le panneau, peut-être que ses notes peuvent encore changer. Alors il envoie des amis regarder à sa place.

Parmi eux, il y a l’élève confiant. Lui il est sûr de lui, il sait s’il a réussi ou raté et ne sera pas déçu. Alors il s’avance d’un pas décidé vers la liste de noms, observe les listes en prenant son temps. On sait déjà qu’il va sortir sa phrase magique : « Je vous l’avais dit ».

À côté de lui on trouve l’élève qui a eu d’excellentes notes durant l’année mais qui pense quand même qu’il ne va pas avoir son bac, bac qu’il aura finalement avec une mention très bien… « Mais c’était pas gagné, j’avais rien compris, j’avais foiré toutes les épreuves » dira-t-il à l’élève qui s’est battu pour avoir la moyenne, ou au moins huit et aller aux repêchages.

Cet élève, il n’y croit pas trop, il a fait ses calculs pour voir s’il pouvait avoir son bac, il appréhende d’aller voir le tableau, mais il est aussi pressé de mettre fin à ce doute permanent.

Et puis il y a cet habituel absent, celui qu’on ne voit pas vraiment en cours. Il n’est pas venu aujourd’hui non plus, mais on cherche tout de même son nom, qu’on ne trouvera nulle part, ce qui n’étonne personne.

Alors vous me direz « mais, maintenant, on peut aller voir les résultats sur Internet !», néanmoins bon nombre d’élèves viennent chaque année regarder les résultats aux lycées. Cela nous permet de revoir nos professeurs, de savoir si untel ou untel a eu son bac. C’est un peu comme une tradition, comme un dernier au revoir au lycée.

Trois années de lycée qui sont passées bien vite. Et un bac en poche ! Nous, on s’en va fêter ça, alors, bonnes vacances à tous ! Nous souhaitons bon courage à nos compatriotes repêchés.

Amusez vous bien, faites attention à vos amis, restez en vie, pensez à mettre de la crème solaire et brossez-vous bien les dents (vos petites quenottes sont précieuses).

Lâmme (texte et photos)

Laisser une réponse