Rio 2016, un lever de soleil toujours chaotique

Les infrastructures construites pour les JO l’ont été, apparemment, sans que personne ne réfléchisse à la suite… Qu’allaient devenir ces gros bâtiments ?

Et que penser de toutes les familles expropriées pour une bouchée de pain et expulsées de leur maison de force par la police  ?

Après les jeux, qui se sont déroulés du 5 au 21 août 2017, crise économique, corruption et effondrement des finances publiques se sont succédé et ont chacun tapé un peu plus fort sur un Rio déjà abîmé.

Dites-moi, connaissez vous les éléphants blancs ? Les éléphants blancs sont ces immenses sites bétonnés. Ces mastodontes représentent au mieux le gâchis des Jeux lorsque ceux-ci n’arrivent pas à être réexploités. Malheureusement, nombreuses sont les images qui tournent sur le net depuis un peu plus de six mois et qui montrent les sites des jeux dans un état d’abandon affligeant… Rio n’arrive pas à se relever : les services publics sont à l’abandon et une insécurité réapparaît dans les favelas.

Avec sa dette de 5,6 milliards d’euros (même Picsou n’a pas une somme pareille), la question se pose s’il ne faudrait pas vérifier les fonds et l’organisation avant d’imposer des jeux à des pays qui n’en ont tout simplement pas les moyens…

Vive les jeux à Paris en 2024 ?

Alexis

(image en Une : flickr.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *