Voyage au coeur des 7 couronnes

Qui n’a jamais entendu parlé de Game of Thrones  ? Comme vous le savez sûrement, il existe deux versions de cette histoire : une série de livres écrite par G.R.R. Martin, et une série télévisée à gros budget (environ 10 millions de dollars par épisode sur la dernière saison) adaptée du livre et produite par HBO depuis 2011 et c’est sur cette dernière que nous allons nous attarder. Un mois après la fin de la saison 7, c’est l’heure du bilan !

Game of Thrones ou le trône de fer en français est une œuvre de fantaisie à l’univers moyenâgeux reprenant un système féodal auquel se mêlent une pointe de magie, des créatures surnaturelles et où les différents seigneurs des 7 couronnes luttent pour le trône dans une époque dangereuse, une époque menacée par la longue nuit approche. La série se caractérise par sa touche sombre, où les morts succèdent aux trahisons. Même les personnages principaux ne sont pas à l’abri et ne peuvent échapper à une mort tragique et violente à « n’importe quel moment » nous laissant nous, spectateurs, tristes et parfois choqués.

A la base, la série reprenait le livre tout en l’écourtant et en prenant quelques libertés scénaristiques sur l’âge des personnages ou sur certains personnages créés de toute pièce ou au contraire totalement absents. Jusqu’à la saison 6, la série respecte le livre et ses événements majeurs mais, à partir de la saison 7, n’ayant plus de livre à adapter, la série part en roue libre et tout s’accélère, ce qui est un point positif comme négatif.

En effet si l’accélération donne un certain dynamisme à la série, elle lui confère un côté bâclé: certains événements ne sont pas très développés. Au lieu d’une série qui prend son temps, pour être la meilleure possible comme dans les saisons précédentes, on se retrouve avec l’impression que HBO veut juste finir la série le plus rapidement. Prenons un exemple : la bataille de Castral Roc. Outre le fait que les immaculés se déplacent à vitesse supersonique de Pendragon à Castral Roc, cette bataille plutôt importante dans l’intrigue ne dure pas plus de cinq minutes. De plus, cette accélération relègue des personnages au rang de figurants, alors, qu’auparavant, ils étaient très importants. Je pense ici au mystérieux Varys.

Ensuite certaines scènes sont prévisibles. Qui n’avait pas vu venir l’arrivée de Daenerys dans la bataille au nord du mur ou la mort de Viserions au même moment ? Sans vouloir faire mon puriste, c’est un défaut que je n’ai jamais retrouvé dans le livre…

Au delà de ces problèmes de rythme, le gros défaut de la série, ce sont les marcheurs blancs ! Et je ne parle pas des pouvoirs surpuissants du roi de la nuit, qui détruit le mur au calme alors que celui-ci est censé être protégé par de puissants sortilèges, ni de Viserions plus puissant mort que vivant… Non. Je parle ici du manque d’originalité des marcheurs blancs qui sont franchement stupides et apparaissent comme des monstres ordinaires, sans vraiment de spécificité et qui n’ont pas vraiment de raison d’agir-à part peut être la rancune contre les enfants de la forêt-et qui sont juste méchants pour être méchants.

Au fil des saisons, à cause de leur origine un peu tirée par les cheveux et peut-être révélée un peut trop tôt, ou bien à cause de leur pouvoir de transformation, une facilité scénaristique qui concorde avec leur origine, les marcheurs blancs ont perdu de leur mystère : au moment où on les voit le plus, on sait déjà presque tout sur eux. Cela casse toutes les spéculations et théories que l’on pourrait imaginer pour nous imposer une réalité, un peu mauvaise à mon goût comparée à certaines « fan théories ». Pour autant, la saison 7 aura été plaisante à regarder, avec des rebondissements jouissifs comme la mort des Frey ! Cela laisse présager une saison 8 prometteuse !

Mais qu’attendre pour cette dernière saison de la série le plus diffusée au monde ? Premièrement, il faut savoir qu’aucune date de diffusion n’est encore prévue mais l’on sait déjà que celle-ci ne fera que 6 épisodes d’une durée d’1h30 chacun et que le tournage a déjà commencé. On peut espérer une résolution de l’intrigue à moins que ce ne soit une fin ouverte façon « Inception », et surtout un dénouement sur la survie ou la disparition des marcheurs blancs. On peut également s’attendre à la mort de Daenerys ou de Cersei et à de nombreuses aventures spectaculaires pour Jon et, je l’espère, pour Arya. La qualité de la réalisation des épisodes ne risque pas de diminuer avec un budget par épisode augmenté à 15 millions de dollars l’unité, de quoi mettre le paquet sur les décors et les effets spéciaux.

Quoi qu’il en soit, pour en savoir plus sur cette saison 8, il nous faudra patienter jusqu’en 2019, alors, en attendant, soyer Stark et à la revoyure !

David (dessin d’Adélie)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *