Kim Jong-Un, l’homme qui détruira le monde ?

C’est qui Kim Jong-Un ?

Pour ceux qui ne le sauraient pas, Kim Jong-Un est l’actuel Chef suprême de la République démocratique de Corée, la Corée du nord quoi. Il est né le 8 janvier 1984, il est le fils de Kim Jong-Il, lui-même fils de Kim Il-sung, le célèbre inventeur du hamburger selon le journal nord-coréen Minju Choson. C’est le 10 décembre 2011, à l’âge de 27 ans donc, qu’il prit ses fonctions à la tête de l’État nord-coréen succèdant ainsi à son père et devenant, par ce biais, le 3ème représentant de la dynastie Kim au pouvoir.

Une vrai menace ?

On pourrait facilement se dire que Kim, au final, ça n’est qu’un homme un peu fou de 1,70m à qui on a donné trop de pouvoir et qu’il serait facile de lui reprendre. Malheureusement pour la communauté internationale, on ne peut pas retirer son pouvoir à un chef d’État surtout quand celui-ci est un dictateur.

Car oui, la Corée du Nord qui compte 25 millions d’habitants est bine une dictature. Certaines libertés fondamentales comme celles d’expression, d’association, de religion ou encore de circulation ne sont pas respectées. Le travail forcé serait très fréquent au sein « d’un grand nombre de camps de détention » où s’entasseraient, dans des conditions atroces, plus de 200 000 prisonniers ! Le pays n’est que très peu connecté à Internet. Seule une poignée de personnes ont une autorisation d’accès à celui-ci. Ce qui, malgré les apparences, est une force pour le pays qui, en plus d’avoir une cyber-armée classée parmi les meilleures, ne peut se faire renverser à cause d’une cyber attaque. De plus, on ne peut que constater le fait que le dirigeant nord-coréen détient des armes nucléaires. C’est le 3 septembre dernier, lors du 6ème essai sur le site d’essai nucléaire de Pyongyang que des géologues américains enregistrent un séisme de magnitude 6,3 sur l’échelle de Richter. L’hypothèse d’une bombe H montée sur un missile est rapidement émise. Ce 3 septembre, c’est le monde qui a tremblé.

Certes, on doit le prendre au sérieux, et alors ?

Si vous suivez l’actualité internationale vous avez déjà la réponse en tête. Pour les autres, sachez que notre ami Kim ne s’est pas fait que des amis. Et ce n’est autre qu’avec Donald Trump que Kim Jung-Un mène depuis déjà un certain temps une guerre de mots. Donald Trump allant même jusqu’à menacer de raser la Corée du nord s’il le faut. Au-delà des mots, c’est une véritable valse qui se joue entre nos deux dirigeants, l’un avec des mots de plus en plus crus l’autre avec des tirs de missiles qui dépassent les frontières japonaises et démontrent ainsi aux États-Unis qu’il est en capacité de les atteindre.

Kim Jong-Un est une personne instable aimant la provocation des pays considérés comme ennemis. La peur d’une éventuelle guerre nucléaire entre les U.S.A. et la Corée du nord est bien fondée. Il faudrait qu’un de ces deux chefs d’états soit assez fou pour la déclencher.

 

A/Cprod (dessin en Une d’Adélie et de Margaux dans l’article)

« Si l’on m’apprenait que la fin du monde est pour demain, je planterais quand même un pommier. » Martin Luther

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *