La porte du désespoir

On se souvient, pour la plupart d’entre nous, de notre fabuleux chapitre d’histoire-géo de troisième… La Guerre ! On y avait vu pas mal de choses qui, selon les livres d’histoire, ne se reproduiront plus ! Cependant, quoi de plus actuel que de se poser la question « Une troisième Guerre mondiale, est-ce possible ? ». Je n’ai pas la réponse. En revanche, on a le droit à un petit remake du mur de Berlin. Allez, je vous fais le résumé !

Date de sortie :

– Officieuse : Mars 2006

– Officielle : Janvier 2017

De : Mexique et Etats-Unis.

Genre : Drame burlesque

Acteurs Principaux : Trump, Les Border Angels, Un couple et leur chat (ils n’ont peut-être pas de chat mais ça rend un peu plus imagé).

Informations techniques :

Titre original : La porte de l’espoir

Distributeur : L’humanité

Récompenses : Un article dans Quotidien et La Gazette Saucisse

Type de film : Long-métrage sans fin ?

Secrets de tournages : L’espoir

Budget : 45 milliards

synopsis : En 2006, les Etats-Unis décident de construire un mur entre leur territoire et celui du Mexique, pour réduire l’immigration venant de ce dernier. Mais ce ne sera qu’en 2016 que l’on en entendra parler par le biais de Monsieur Trump qui décidera de prolonger et renforcer ce mur. Cette frontière de 5 mètres de haut oppose deux mondes.

Des familles sont déchirées, des couples dévastés, des enfants larmoyants etc, etc…

Les « Border Angels » (nos Allemands de l’Est de l’âge moderne) vont aider ces familles à se retrouver en créant cette porte de l’espoir. On y découvrira de nombreux retournements de situation, notamment ce couple et leur chat qui se marieront ( c’est le couple qui se marie et pas le chat qui se marie avec le couple, enfin je crois) malgré cette frontière bien réelle – mais elle n’est que fictive pour leurs cœurs… (cé bôôô !)

Commentaires :

Du Post-scriptum : La porte de l’espoir ? Vraiment ? Et à Berlin ils étaient à deux doigts de l’appeler « Le mur du on-se-sépare-pour-mieux-se-retrouver ».

Du Dindon cadenassé : Personne n’en parle ? C’est sûr qu’on a mieux à faire comme, par exemple, se concentrer sur les magnifiques tweets de Trump que de s’occuper des misères qu’il provoque.

Du Globe : Le plus drôle étant le chat.

De IL : C’est une fiction ? Du second degré ?

De l’Humanité : Quand est-ce que ça s’arrête ?

Ecrivez votre commentaire : « 

Jean-Révolu

(image en Une libre de droit, oeuvre de l’artiste JR, sur flickr.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *