Les Traversées : un monde d‘appréhension

Dans le cadre de la programmation de la galerie du Faouëdic à Lorient, certains élèves de bac professionnel du lycée Jean Macé ont visité, à l’occasion des 22e Rencontres Photographiques, une exposition sur le thème « les traversées ». Au coeur de l’exposition, des œuvres d’artistes : Marine Lanier, Evangelia Kranioti et Erwan Morère. Celle-ci se déroule jusqu’au 17 décembre 2017 avec une entrée toujours libre et gratuite.

Trois artistes

Cet événement a suscité l’étonnement et beaucoup d’interrogations de la part d’ une grande partie des élèves. Tout d’abord, cette exposition est située dans de grandes pièces blanches très épurées, ce qui met en valeur les photographies des trois artistes qui ont réalisé chacun un travail différent.

photographie de Marine Lanier

Erwan Morère, jeune artiste de 32 ans, a réalisé la plupart de ses clichés immergé sous l’eau avec un appareil argentique, ce qui donne un contraste intéressant dans ses photographies où on ne distingue pas toujours le message qu’il essaye de faire passer (1). Les photographies d’Evangelia Kranioti sont faites, elles, grâce à un appareil photo numérique (2). L’artiste a vraiment joué avec la luminosité dans ces photos : on se demande même si certaines ne sont pas mises en scène tellement les clichés sont étonnants. Toutes ces œuvres ont un titre en rapport avec le mythe d’Ulysse.

La troisième et dernière artiste à l’honneur s’appelle Marine Lanier. Son travail est très étrange également jusque dans la présentation des tableaux très rythmée : une œuvre donc très personnelle et plus difficile à comprendre (3).

Diverses approches

L’art photographique est vraiment essentiel dans le monde d’aujourd’hui car une image peut nous envoyer beaucoup de messages et nous faire réfléchir à notre place dans le monde.

Evangelia kranioti est une artiste qui nous fait traverser la mythologie grecque et nous montre les marins d’aujourd’hui sur les bateaux. Elle s’est immergée pendant huit ans dans le quotidien des marins en embarquant à bord de bateaux de la marine marchande mais aussi sur des cargos, des pétroliers ou des porte-conteneurs. L’artiste use du clair-obscur et aussi du flou bougé.

Erwan Morère nous fait traverser l’élément liquide pour mettre en évidence les mouvements libres sous l’eau en noir et blanc. Pour Isik en terminale HPS, Marine Lanier choisit de montrer « les souvenirs de sa famille avec ses photographies, ses huiles sur toile et ses tirages contrecollés ».

Cette traversée artistique est une invitation au voyage. Pour Eren de terminale PLA, « Cette expérience était un moment agréable où nous avons pu découvrir des artistes sous différents angles ». Les rencontres photographiques sont un événement à ne pas manquer… l’année prochaine.

Paul

(en Une, photographie d’Evangelia Kranioti)

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.