La fin de l’Etat Islamique ?

Pour vous rafraîchir la mémoire, l’État Islamique (EI) est une organisation terroriste créée le 13 octobre 2006 en Irak. C’est le 29 juin 2014 que l’État Islamique s’autoproclame Califat sur les territoires syriens et irakiens sous son contrôle. C’est Abou Bakr al-bagdhadi qui fut proclamé calife. Depuis cette proclamation, plus de 150 actes terroristes ont été commis par l’organisation ou ses « filiales » dans 23 pays et elles ont fait plus de 2 500 morts à travers le monde. En France, on se souvient surtout des attaques du Bataclan à Paris (130 victimes en novembre 2015) et de l’attentat de Nice en juillet 2016 (87 victimes). De nombreux pays se sont engagés dans la lutte contre l’État Islamique tels que les États-Unis ou la France.

Que s’est-il passé pour que l’on puisse se poser cette question ?

Si vous suivez l’actualité que ce soit de près ou de loin, vous avez la réponse. Depuis quelque temps déjà, L’État Islamique s’est vu se faire ronger son terrain par les armées opposantes. Une date a marqué un tournant décisif, la bataille de Raqqa, le 6 juin dernier. Dans le cadre de l’opération Colère de l’Euphrate, les Forces Démocratiques Syrienne (FDS) ont fait les premiers pas de la reconquête dans la ville. C’est au bout de 4 mois et 11 jours que le 17 octobre la ville fut entièrement reconquise. C’est un coup létal qui fut assené à l’État Islamique. Depuis, le Califat disparaît peu à peu.

Drapeau de l’Etat Islamique

Si le califat n’existe plus, en est-il de même pour l’organisation ?

J’aurais aimé que la réponse à cette question soit simple. L’organisation ayant été pendant une longue période sans territoire précis, il est alors que peu probable que ce soit la fin pour elle. De plus, rien ne l’empêche de prendre le contrôle d’un autre territoire et de recommencer ainsi l’élaboration d’un nouveau califat. Et même si l’organisation vient à mourir, il est fort probable qu’une organisation similaire fasse son apparition dans les années à venir.

Une défaite de la FDS et de la coalition ?

On ne peut pas à proprement parler d’une victoire si l’organisation continue à exister. Mais ne plus avoir un territoire sous contrôle peut éventuellement rendre la vie de l’organisation plus compliquée. De plus n’ayant plus de base « fixe », leurs activités sont plus compliquées à détecter. Pour la FDS, c’est une victoire bientôt établie du fait de la libération des territoires occupés mais pour la coalition la victoire totale est encore loin.

En conclusion ?

Comme vous l’aurez compris l’État Islamique n’est pas encore prêt à disparaître et ce n’est pas parce que l’on en parle moins qu’il faut l’oublier. Savoir quand cela arrivera est une chose difficile à prédire. Seul le temps peut nous le dire. Si l’organisation État islamique (EI) est en train de disparaître des territoires irakien et syrien, c’est bien la fin du califat mais pas de l’organisation elle-même.

Si elle ne réussi pas à se redéployer sur un territoire (certains spécialistes parlent des Philippines), elle va migrer vers une forme mondialisée, une sorte de mouvement jihadiste global. Malheureusement, cette organisation terroriste viendra donc encore tâcher d’encre et de sang nos livres d’Histoire.

A/Cprod

(photos libres de droit : www.flickr.com et https://commons.wikimedia.org)

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.