ça roule en 2018…

Pour cette nouvelle année, pleine de promesses, peut-être avez-vous déjà pris quelques bonnes résolutions… Pour vous mais aussi pour les autres. Ici, à la Gazette, on vous offre le top 7 des raisons de faire du vélo !

  1. Votre cœur vous remerciera

La vitesse moyenne d’un vélo (avec quelqu’un dessus bien entendu) varie entre 5 et 15 km/h. C’est la meilleure façon de développer l’endurance cardiaque, ainsi que les fonctions respiratoires et circulatoires. D’ailleurs, d’après une étude de 2011 de la British Medical Association, faire du vélo pendant 30 minutes chaque jour réduirait de moitié le risque de maladies cardio-vasculaires (la jolie maladie qui rend les doigts nécrosés).

  1. Ça vous rendra heureux

Faire du vélo, c’est bon pour le moral. En effet, d’un côté on brûle l’excès d’adrénaline véhiculé par le sang et de l’autre, on stimule la production d’endorphines, ces fameuses hormones du plaisir qui sont secrétées par l’hypophyse et l’hypothalamus. Cette activité oxygène le cerveau et vous aide donc à mieux penser. En plus, elle sécrète une hormone qui génère une dépendance saine au sport (lâchez la clope, prenez un biclo).

  1. Vous pourrez prendre du rab’ au self

65 minutes de vélo sur terrain plat, à 15 km/h c’est 500 Kcal dépensés soit un hamburger bien gras de chez Macdo (c’est pas une raison pour en manger). Et 60 minutes de vélo à allure modérée (8 km/h), c’est 280 Kcal en moins soit une part de quiche lorraine.

  1. Vous serez plus beau et plus musclé (enfin surtout plus musclé)

C’est le sport recommandé pour muscler les fessiers. Mais c’est pas fini, les cuisses, les mollets mais aussi la poitrine, les bras, les abdominaux et le dos sont également sollicités. Alors abandonnez les squats et enfourchez votre vieux vélo.

      5. Vous serez plus riche

L’achat d’un vélo peut représenter un certain investissement. Pour les urbains par contre, les vélo en libre-service ne coûtent à l’année que de 10 à 30 euros selon la ville. Mais ça reste moins cher qu’un forfait de bus (en plus le vélo, on court jamais derrière) ou que l’essence d’une voiture.

  1. La planète vous dira merci

Je ne vous l’apprends pas, le vélo limite les émissions de gaz à effets de serre, et contribue à la baisse de la pollution sonore. Utiliser ses jambes pour se déplacer c’est permettre demain peut-être de respirer à pleins poumons dans les villes.

  1. C’est mieux que le yoga

Enfourcher son vélo permet aussi de diminuer la tension nerveuse et l’anxiété, à l’origine de la sensation de stress. L’activité physique entraîne en effet la production d’endorphines, ce qui procure ainsi une sensation de détente psychique et de bien-être en plus de vous permettre un sommeil lourd comme un cheval mort.

Quant à moi, je vous laisse sur cette belle expression.

L ou N

« S’endormir au volant, c’est très dangereux. S’endormir à vélo, c’est très rare. S’endormir à pied, c’est très con. » Philippe Geluck

(image libre de droit : flickr.com)

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.