Save your Internet !

Deux lois viennent d’être votées au Parlement Européen mettant en danger l’âme d’internet, votre liberté d’expression, le droit à la parodie et même le droit à l’information…

Ces lois ont été votées hier, le 12 septembre 2018 à 12h 30 :

En vertu de l’article 11 – la « taxe sur les liens » – les services en ligne ne sont pas autorisés à autoriser des liens vers des services d’actualités sur leurs plates-formes, à moins d’obtenir une licence leur permettant d’établir des liens avec les informations; la règle ne définit pas le « service de presse » ou le « lien », laissant 28 États membres établir leurs propres définitions et laisser à chacun le soin de se conformer à 28 règles différentes.

En vertu de l’article 13 – les « machines à censure » – toute personne autorisant les utilisateurs à communiquer en public en diffusant de l’audio, de la vidéo, des photos, du code ou tout ce qui pourrait être protégé – doit envoyer ces messages à un algorithme L’algorithme le comparera à toutes les œuvres protégées connues (n’importe qui peut ajouter quelque chose à la base de données de l’algorithme) et le censure s’il semble y avoir correspondance.

Ces propositions extrêmes et impraticables représentent un grave danger pour Internet. La taxe sur les liens signifie que seules les entreprises les plus importantes et les mieux financées pourront offrir un espace public où les nouvelles pourront être discutées et débattues. Les machines à censure sont un cadeau pour chaque petit censeur et troll (revendiquez simplement le droit d’auteur sur une œuvre d’art et regardez la disparaître d’Internet !) et ajouteront des centaines de millions d’euros aux coûts d’opération d’un site. Les GAFA (les géants du net : Google, Apple,Facebook, Amazon) ne seront jamais confrontés à une concurrence sérieuse et gouverneront l’Internet pour toujours.

Mais vous aussi, simple utilisateur d’internet, serez affecté : la créativité en ligne est  » interdite  », vous ne pourrez plus poster en ligne remix, cover ou compilation de vos musiques favorites, la face de Wikipédia (votre principale source d’information, mentez pas) sera complètement changée, une critique du dernier film tendance montrant ne serait-ce qu’une image du film (même une image de promotion) sera supprimé immédiatement. L’article 13 va notamment imposer aux plates‐formes de partage le filtrage des contenus mis en ligne par leurs utilisateurs et utilisatrices. Ces mesures pour protéger les créations sont bonnes dans un monde idéal, mais la technologie n’est pas au point et coûte beaucoup trop cher (le content id de YouTube en est un exemple)et cause beaucoup trop de faux positifs.

Les conséquences de ces articles de loi européens sont beaucoup plus importantes et dramatiques qu’on pourrait le penser et ceci, l’avenir nous le confirmera. Si cette information vous donne envie de réagir, l’action la plus efficace reste de contacter les parlementaires pour les appeler à rejeter l’article 13. Le site de la campagne Save Your Internet a fait peau neuve et propose des outils pour faciliter la démarche.

Bref, je vous laisse avec ces informations, pour ceux qui veulent plus de détail, ou une meilleure compréhension du sujet, allez voir ce site :

https://fr.saveyourinternet.eu/#newmode-embed-4348-5820

 

Max

(images libres de droit)

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.