Polyamour : Géraldine OU John, Géraldine ET John

Étude de cas : Martin est en couple avec John. Martin a eu une aventure avec Géraldine, mais n’a rien dit à John. Martin a donc trompé John. Martin est en couple avec John. Martin a rencontré Géraldine en soirée. Le lendemain, Martin dit à John : « Chéri, j’ai rencontré une bien belle beauté hier, puis-je la choper ? » John acquiesçe, alors Martin chope allègrement Géraldine. Donc Martin n’a pas trompé John. Martin est polyamoureux.
Mais qu’est-ce donc que le polyamour mon cher Jean-Albert ?

Afin de comprendre les à-priori bien installés dans vos têtes d’aimables lecteurs, nous avons interrogé quelques personnes du lycée, personnel et élèves (au demeurant très bienveillants), sur ce qu’est le polyamour pour eux, et nous avons été confrontés, sans surprise, à quelques clichés (on notera en passant l’hétéro-normativité générale, le polyamour c’est pas un homme qui aime plusieurs femmes ou l’inverse, c’est des humains qui s’aiment ♥).

– Tout d’abord un point CAPITAL, le polyamour n’est PAS la même chose que la polygamie (car -gamie vient du mot grec gamos qui signifie mariage donc à partir du moment où ça n’en est pas un tu peux direct remballer ton argument, merci.)
– Ce n’est pas NON PLUS un couple libertin, puisque le couple libertin n’implique pas la fidélité à son.sa partenaire, donc un couple libertin c’est juste papa et maman, sauf que maman a le droit d’aller voir le voisin, et papa peut aller voir le caissier.
– Bien que nous remercions celles et ceux qui s’inquiètent pour la santé des polyamoureux, le polyamour n’est pas plus source d’IST qu’un couple mono. Alors à moins qu’un nouveau couple de polyamoureux s’amuse avec 32 personnes et une capote par semaine, tout va bien, le latex est notre ami !
– En ce qui concerne les partouzes et orgies : mais tu n’as rien compris au film Jean-Albert ! Puisqu’on te dit qu’ils ne sont pas en couple tous ensemble et tous en même temps, mais une personne avec plusieurs qui peuvent être avec plusieurs ! C’est pas compliqué nom d’une pipe en terre !
– Et non, le polyamour n’est pas une forme d’amour malsaine, ni un problème de limite entre l’amour et l’amitié, ce n’est pas le trouble des éternels insatisfaits et ta gueule Freud ça ne vient pas non plus de la mère !

Bien sûr, toutes ces incompréhensions se justifient par l’image que les médias nous renvoient du couple, un homme infidèle et une femme jalouse. Mais sachez, Mesdames, Messieurs et Mesautres, que votre petit confort jamais ne sera atteint par la vie amoureuse d’autrui, et si un jour vous prenez peur, rappelez vous que ce n’est pas parce qu’autour de vous certains se mettent à assumer leur polyamour que votre conjoint.e va vous tromper en prétextant le polyamour, ce qui bien sûr vous forcerait à l’accepter par soucis d’ouverture d’esprit… NOOOOOOON ! Aller voir à droite et à gauche, comme tout un chacun aime le dire, sans le consentement de son.sa.ses partenaire(s), reste une infidélité.

Alors calme toi, bois de l’eau, mets un plaid sur tes petits pieds, prends un morceau de chocolat et pense à une plage tranquille : personne ne va venir perturber ta petite tranquillité, chacun ses pratiques chez soi et les moutons seront biens gardés.

Et pour tous ceux qui pensent encore que c’est  »bizarre-hyper-chelou »,  »pas possible » ou  »de la merde », voici le témoignage d’un.e polyamoureux.se (qui restera anonyme) :

 »Je suis en couple avec deux personnes (dont une est aussi polyamoureuse), ils ne se connaissent pas mais sont d’accord et ça se passe très bien. Je n’ai pas de préférence, c’est juste que chaque histoire est différente et j’aime sincèrement ces deux personnes.

Si une personne (polyamoureuse) par qui je suis est attiré.e est, à son tour, attiré.e par quelqu’un autre, je ne vais pas être jaloux.se, au contraire, je sais qu’elle m’aime et si elle est heureuse je le suis aussi. Pour autant je n’apprécierais pas qu’elle me trompe, surtout pas sous le couvert de l’argument  »t’es polyamoureux.se, ça devrait pas te déranger ». De même c’est pas parce que quelqu’un est polyamoureux.se qu’il va accepter les plans culs à droite à gauche. On est fidèles, à plusieurs personnes certes, mais ça reste de la fidélité, on ne leur ment pas. Pour moi la communication c’est vraiment le plus important dans ce type de relation (d’ailleurs les gens communiquent plus et sont plus fidèles dans une relation poly, j’dis ça, j’dis rien). Quand on est polyamoureux.se et attiré.e par deux genre ou plus (être bi, pan…) comme c’est mon cas, c’est un peu plus difficile de l’accepter et surtout de l’afficher, car on a l’impression de renforcer le cliché de  »les personnes bi/pan savent juste pas choisir entre les deux ».
J’ai quand même bon espoir pour que la société accepte complètement le polyamour, et, globalement, laisse les gens aimer qui iels veulent comme iels veulent (dans le cadre de la loi bien sûr). »

Enfin, même si vous n’êtes pas convaincu, rappelez-vous qu’on ne vous demande pas de comprendre (même si c’est sympa de faire un effort), mais juste de respecter.
Merci, bisous et amour (pluriel).

Paul-K et Supercalifragili (dessins de Teïla)

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.