Coup de gueule de Noël

Ceci n’est pas un coup de gueule de Noël, ceci est un coup DANS la gueule de Noël.

Je peux digresser des heures en parlant de n’importe quoi, alors pourquoi ne pas mettre cette capacité à râler sur tout et n’importe quoi à profit ? Voici donc le fruit de mon essence… Je sais, c’est pas une phrase grammaticalement correcte, on ne dit pas « le fruit de mon essence », si ? Si on me dit ça, je visualise un ananas qui se baigne dans du gazole…Après, l‘ananas, ça fait un peu métaphore, genre Noël c’est un instant infime de bonheur, mais en fait, tout autour c’est que du fake… Breeeef, si on est là pour parler de Noël, j’aimerais que nous tous, vous tous, lecteurs, preniez un petit pas de recul. Pour les parents, je sais que c’est compliqué, parce que votre vue baisse, mais faites un effort bon sang ! Ça y est, tout le monde a une vue panoramique sur cette merveilleuse (sarcasme) fête  ? S’il y a quelques petites choses qui sont bien agréables à propos de Noël, les voici : ça se passe en hiver. Et l’hiver, c’est pas l’été, c’est pas la transpiration dégueu, le sable entre les orteils, les coups de soleil, les étourdissements… Non, rien de tout ça, l’hiver, c’est du thé chaud, des plaids, l’odeur de l’orange, les pulls énormes et les pieds qui chauffent devant une cheminée (et un pyjama pilou). Et ça c’est pas dégueu. Voici, ce qui est bon par rapport à Noël : c’est en hiver.

Et après ?

Mais de l’autre côté, il y a tellement de choses qui sont foncièrement mauvaises, désagréables, chiantes.

Déjà, souvent, on est malade. Souvent, il pleut, et après on est dégoulinant d’eau, comme si on avait chanté quatre heures au marché de Merville sous la pluie pour financer un voyage scolaire : on se retrouve avec une voix de camionneur de soixante-trois ans, qui fume des cigarillos : il pue et il tousse. Tu vois le topo ?

Non, bon. Eh bien, autrement il y a aussi les décorations de Noël dans les villes. Je sais pas vous, mais moi, j’habite pas à Lanestercity, et ma petite bourgade conserve d’année en année les mêmes décorations dégueulasses des années 2000. Elles ne fonctionnent jamais, quand on passe en voiture dessous, on a presque peur qu’elles nous tombent dessus. En plus, c’est moche !

D’où des lumières qui clignotent, c’est « la magie de Noël » ???

Magie ? Mon cul oui ! Tout ce qu’il se passe, c’est que t’es passé par Gifi, et qu’un vendeur t’as alpagué pendant trente minutes pour te vendre des guirlandes lumineuses qui coûtent un bras. Il t’a fait pitié parce que ce stagiaire faisait mieux son travail que le type qui se cure le nez à la caisse, donc t’a acheté des putains de guirlandes à soixante balles, pour qu’elles aillent à l’extérieur PARCE QUE C’EST QUAND MÊME VACHEMENT PLUS JOLI QUAND C’EST DEHORS, NAN ?????(« Gifi des idées de génie » : des génies écoplus alors, vraiment, tellement en bas de rayon que, en fait, il est sous le meuble ton génie). Le résultat, c’est que la nuit, ton voisin d’en face ne peut plus dormir.

A Noël, on nous pousse à la consommation, il faut acheter des cadeaux à tout le monde, sinon, tu finis fiché-e, personne ne te passera jamais la dinde de Noël, et tu finiras par dormir avec les chats dans le garage. La solution pourrait être de créer tes propres cadeaux, maaaaiiiis, j’ai déjà testé, ne le fais pas !

Car même si tu es extrêmement fière de toi, les autres te jugeront énormément, et, en aparté, te demanderont si tu as des problèmes d’argent, alors que tu essaies juste de ne pas succomber au charme des multinationales qui avalent tout ton argent si rapidement. C’est balo… Maintenant que t’as un peu d’argent dans tes poches parce que tu as économisé, tu dois assurer, trouver des cadeaux pour des personnes que tu vois trois fois pas an ( Noël, Pâques et l’été), c’est la pression…

Comme t’as pas d’originalité, tu vas offrir une crème pour les mains à ta cousine, un dino en plastique à ton petit frère et une télécommande à mamie. Et c’est là qu’on tombe dans les cadeaux genrés, accessoirement pourris dans ce cas-ci, une poussette à la petite cousine et une épée au cousin.

Consommer…

Yes. Consommer c’est ma passion, j’adore dépenser tout l’argent que j’ai, dans des cadeaux insignifiants, sans aucune réelle valeur sentimentale. J’adore les offrir à des personnes que je ne connais pas vraiment, car j’aime faire comme tout le monde. Faire comme tout le monde, c’est la normalité, alors continuons de nous faire influencer par cette société mondialisée qui fait travailler des enfants dans de terribles conditions, afin que nous, occidentaux, on ait la satisfaction de voir un sourire sur les lèvres des petits frères qui découvrent leur dino pour garçons :)Parler cadeau, ça m’a fatiguée, on fait une petite pause télé ? Ah non en fait, y’ a des pubs et pire, des pubs de Noël… LES PUBS DE NOEL me donnent envie de me pendre. Le capitalisme dirige le cœur des petits enfants (confession intime, quand j’avais huit ans j’ai demandé le CD de Bébé Lily, ma sœur a mal compris, on m’a offert un CD des BB Brunes, mes goûts musicaux se sont construits sur un malentendu, ce qui n’est pas forcément si mal). Ça me fait mal au cœur de voir des pubs en général, mais là, à Noël, je n’allume plus du tout notre téléviseur, j’ai peur de tomber sur une poupée qui parle « Maman j’ai fait pipi », l’angoisse ! D’ailleurs, si quelqu’un possède cette poupée, j’ai beaucoup de questions sur son fonctionnement.

A taaaable !

Il est temps, je crois, de s’attaquer au plat principal, coincé entre ton oncle et ta sœur, au bout de la table, tu as une vue resplendissante sur un repas énorme et pas très sec. C’est parti, on va parler bouffe. J’ai l’impression qu’à Noël, le but est de goûter à tout, d’en prendre le plus, histoire de se gonfler comme un ballon, mais un ballon de gras. Chaque année, le menu, c’est à peu près la même chose, un apéro tellement long et fourni en hors-d’œuvre (j’ai écrit hors-d’œuvre), que tu n’as plus faim… Attention, on commence avec un velouté « butternut coco » , puis on enchaîne avec la pièce de viande, et pffff, j’ai plus envie d’écrire, je comprends pas là, le but c’est m’engraisser au goulot pour faire du foie gras d’ado ??? De me faire dormir le plus vite possible ???

Bon, je me suis peut-être un peu emballée à quelques endroits, mais ce je voulais dire, c’est que Noël, c’est chouette : on voit sa famille qu’on a pas souvent l’occasion de voir, on entretient les liens. C’est aussi le plaisir d’offrir des cadeaux, et d’en recevoir. MAIS quand même, Noël, ça pue un peu du cul, c’est beaucoup pour pas grand-chose.

On pourrait très bien se retrouver en famille, autour d’un repas normal, ça éviterait qu’on tue des sapins, qu’on encourage la main-d’œuvre des pays pauvres qui nous fournissent nos cadeaux et qu’on conditionne les enfants à rester dans des cases.

Est-ce qu’on a besoin de cadeaux pour passer un bon moment, et tant de stress pour préparer tous les repas, les cadeaux, l’organisation, la route… Le but, c’est quand même de passer du bon temps avec sa famille, alors pourquoi est-ce qu’on en fait tout un plat (lol) ? Est-ce que consommer autant est nécessaire à notre bonheur ? Moi, je ne pense pas. C’est pourquoi je n’offre jamais rien a personne 🙂 Et ma chambre est descendue dans le garage, avec les chats, mais on se tient chaud, c’est bon, ça va… Et puis pour Noël, on nous donne de la pâtée en plus des croquettes, et ça c’est vraiment cool !!!

Les vacances de Noël, c’est aussi le début d’une nouvelle année, ça veut dire qu’on doit AUSSI fêter le nouvel an ??? Ça, c’est pas possible, je ne peux pas avoir autant de contact avec autant d’humains en si peu de temps ! Je vous en supplie, laissez-moi seule ! Je pars, je deviens ermite, tout, mais pas une autre fête de fin d’année… Aidez moi !!!

Chloé

(dessins de Célia et image libre de droit)

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.