De l’émoji ! Breton !

Bonjour chers amis bretons enthousiastes, (du moins je l’espère) ! Vous connaissez tous certainement ce qu’est un Émoji, petit dessin représentant des émotions, personnages,activités, lieux… Depuis leur création, ils ont subi beaucoup d’améliorations, des 150 originaux aux milliers présents sur nos téléphones actuels, la route a été longue. Mais un nouveau pourrait bien se joindre au club très fermé des émojis, notre bon vieux Gwenn ha du !

La première question que l’on pourrait se poser est comment faire un émoji ? On fait un dessin et hop, nouvel émoji, simple non ? Non, ce n’est pas aussi simple, en effet ces petit caractères sont standardisés, c’est-à-dire que toutes les marques se sont organisées pour qu’il y ait de la cohérence dans les émojis et caractères en général. Il serait embêtant si en envoyant un émoji panda à un ami possédant une marque différente de téléphone qu’il reçoive un bonhomme en colère à la place. C’est pour régler ces problèmes que le consortium Unicode a été créé : il représente les intérêts de toutes les plus grandes marque du numérique, sites internets et gouvernements. Pour valider son émoji, il faut donc passer par eux. Or, la place n’est pas donnée, il faut emplir un dossier expliquant l’intérêt de l’émoji, prouver qu’il sera bien utilisé, prouver qu’il n’est pas remplaçable par un autre …

Retour sur notre drapeau breton, il a l’année dernière déjà lancé la procédure mais, malheureusement, il a échoué à se qualifier. D’après le consortum unicode, il n’y aurait pas assez de besoin pour cet émoji.

Pourtant, la même année, il a remporté la seconde place au concours de l’émoji le plus attendu du monde, derrière une soupe sud-américaine qui sera d’ailleurs rajoutée en 2019.

C’est pourquoi les fiers bretons de www.bzh, organisation défendant les droits de la Bretagne sur internet, ont décidé de lancer une pétition pour que le drapeau breton devienne un émoji. La pétition, mise en ligne il y a plus de 6 mois, a récemment atteint son objectif et l’a depuis largement dépassé. Pour que le drapeau soit accepté, voici les arguments avancés par la pétition :

1– Parce que la Bretagne doit pouvoir affirmer son identité en ligne. La Bretagne est championne pour la mise en avant de son identité. Elle est, de loin, la première région en termes de fierté régionale (Etude NewCorp Conseil 2014). Le Gwenn Ha Du apparaît désormais sur chaque plaque d’immatriculation bretonne, flotte aux frontons des collectivités et des entreprises, et s’affiche sur les packagings de produits bretons comme à quasiment chaque grand événement culturel ou sportif dans le monde.

2– Parce que d’autres territoires ont déjà leur emoji. 12 territoires en France l’ont comme, par exemple, la Réunion, la Guadeloupe , Saint Pierre et Miquelon , les Terres Australes Françaises . Nos voisins britanniques (Pays de Galles , Ecosse  et Angleterre) les ont aussi obtenus en 2016.

On ne désespère donc pas et on continue le combat !

Maxime (dessin d’Arwen)

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.