Good Omens, oh my god

Vous aimez Queen, les chiens tout mignons, les voitures en feu, les plantes vertes et le porno ? Alors Good Omens est la série faite pour vous ! Cette mini-série de 6 épisodes d’environ 50 minutes chacun disponible sur la plateforme Amazon Prime saura ravir vos yeux ébahis de jeunes lycéens déprimés !

Good Omens est toute récente ; elle a été créée en 2019, et est 100% certifiée anglaise, avec Neil Gaiman à la réalisation, et dans les rôles principaux, les incroyables Michael Sheen ( Alice au pays des merveilles, tron…) et David Tennant (Docteur Who, Jessica Jones…). Elle est aussi inspirée d’un roman écrit par Terry Pratchett et Gaiman (réalisateur de la série), deux grands auteurs britanniques. En voici un résumé :

Après avoir vécu sur terre depuis la nuit des temps, l’ange Aziraphale et le démon Rampa (Crowley en vo) sont sommés par le Ciel et l’Enfer d’oeuvrer pour l’Apocalypse, programmée pour 2019. Seulement, ces 2 adversaires naturels mais avant tout grands amis aiment leur vie tranquille pépère sur Terre et les plaisirs qu’elle procure (de la bonne musique, une bonne bouteille et des crêpes…) et s’allient donc contre leurs supérieurs divins pour sauver l’Humanité. Pour cela, ils vont devoir influencer l’Antéchrist, réincarné en un enfant de 11 ans, et l’empêcher de provoquer la FIN DU MONDE. Petit problème, il semblerait que l’antéchrist ait été échangé à la naissance (et ça c’est con).

Nous avons aimé cette série car elle tire son épingle du jeu, malgré un budget ras des pâquerettes. Elle est premièrement très bien réalisée : les plans, décors, costumes sont réfléchis afin de créer une ambiance propre au développement des personnages. Elle est ensuite drôle dans un humour typique anglais : situations épiques, jeux de mots pourris, personnages décalés…

Enfin et surtout, nous l’avons trouvé touchante car les personnages sont attachants et le message est beau. :3

S’ajoute à cela le fait qu’elle change des habituels Stranger Things ou autres Lucifer. Cette série est courte et le réal a choisi de s’arrêter sur une fin ouverte, mais il n’y aura pas de suite à rallonge éclipsant la première saison. Elle est également douce, autant dans les personnages qu’elle montre que dans l’absence de violence : pas de mort tous les deux épisodes ou de gros monstre bien moches (si ce n’est les effets spéciaux pas fous fous).

Good omens est une série CULTE (vous l’avez ?), que l’on peut choisir de regarder sans prise de tête, pour l’humour ou les personnages comme plus sérieusement, pour la real ou les messages cachés.

On vous laisse avec un petit avant goût en dessin !

Capucine F. et Margaux L.G. (texte et dessins)

 

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.