Storm area 51

Il y a quelques semaines, le 20 septembre, était planifié un événement hors norme, qui a fait frémir le gouvernement américain et bien rire tout Internet, l’invasion de la zone 51 !

Mais c’est quoi la zone 51 exactement ?

La zone 51 est une base militaire américaine située au milieu du désert du Névada, entourée d’une zone de tests nucléaires, d’une zone aérienne et d’un immense désert. On peut dire que le lieu est isolé. Cette base était jusqu’en 2013 un secret national. Bien que des petits curieux l’aient trouvée, le gouvernement américain niait ardemment l’existence de cette base. Les habitants de la région voyaient souvent dans le ciel d’étranges engins (qui étaient en fait des engins expérimentaux en test), c’est donc ce secret total qui mena aux plus farfelues des théories : crash de Roosevelt, Centre de recherches alien, le gouvernement américain collabore avec les aliens, pire, ils sont contrôlés par ces derniers…

Bref que de réjouissances au rendez-vous, de quoi titiller la curiosité de milliers de personnes adeptes des sujets paranormaux ou extraterrestres à travers le monde…

D’où vient l’idée d’attaquer la zone 51 ?

L’idée d’attaquer la zone 51 n’est pas nouvelle, cela fait en effet depuis les années 80 que divers conspirationnistes et autres fans d’extraterrestre viennent voir la zone 51 et parfois essayer d’y rentrer, mais sont rapidement stoppés par la sécurité de l’établissement. Rentrer dans la zone est extrêmement dangereux, en effet les gardes ont le droit de tirer à balles réelles afin de dissuader voir empêcher les gens de pénétrer la base.

Mais contrairement à la plupart des attaques précédentes qui furent anecdotiques et menées par de petits groupes d’illuminés, cette dernière a été organisée et relayée en ligne par un certain Matty Roberts, un jeune Américain gérant une page humoristique sur Facebook. Ainsi, le 27 juin dernier, il crée un événement Facebook « Storm area 51, they can’t stop all of us », littéralement « Prenons d’assaut la Zone 51, ils ne peuvent pas tous nous arrêter ».

L’événement prévoyait d’attaquer la zone 51 le 20 septembre en « naruto run », technique de course inspirée de l’animé du même nom, d’envoyer les Kyles, Karen, Anti-vax kid et Furry (stéréotypes de personnes faisant l’objet de blagues sur Internet) sur le front tandis que les autres lanceraient des pierres sur les soldats protégeant l’enceinte.

Et pourtant, malgré la nature loufoque et humoristique évidente de l’attaque, l’armée américaine s’est inquiétée : en effet, l’événement largement relayé notamment sur Reddit puis Instagram a réussi à enregistrer plus de 2 100 000 personnes déclarant venir !

Mais alors que s’est il réellement passé dans la zone 51 le 20 septembre ?

Après avoir lu ceci, vous vous dites qu’une armée composée de plusieurs milliers de personnes s’est mobilisée, bien décidée à s’exposer et à combattre pour découvrir la vérité cachée au coeur de cette mystérieuse zone 51 bien protégée. Mais le déroulé de la journée du 20 septembre fut tout autre…

Le 20 septembre, à minuit heure locale, un petit groupe de quelques 2000 personnes se retrouva dans la petite ville de Rachel, à proximité de la zone 51 pour célébrer un mini festival sur le thème alien, musique électro et costumes extravagants au rendez-vous, et ce jusqu’au 22 septembre.

Or, à 3 heures du matin, une centaine de festivaliers se sont éclipsés pour la fameuse attaque de la zone 51. Que se sont-ils dit pour se motiver ? On ne sait pas. Quel était leur véritable objectif ? On ne le sait pas non plus. Toujours est-il que le groupe s’est contenté de rester devant la barrière (la zone avait en effet appelé des renforts pour surveiller le secteur).

Certains d’entre eux y sont allés avec caméras, ordinateurs et équipements sonores afin de filmer en live l’événement et le diffuser en direct sur YouTube.

Sur place sont allés aussi une grande majorité de blagueurs organisant flashmob (danse en groupe) alien, concours de naruto run et autre loufoqueries.

On a aussi pu y retrouver quelques conspirationnistes, l’ambiance restait cependant bon enfant, les militaires se prenant parfois au jeu !

Conclusion ?

D’un côté, le raid a échoué (on n’a pas trouvé les aliens, merde !) mais d’un, autre ce festival fut un franc succès, les habitants de Rachel réfléchissent déjà à en faire un événement annuel… Libre à vous d’y faire un tour.

Maxime (dessin d’Aerouann)

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.