C’est l’histoire de…

Je voulais aujourd’hui vous partager un de mes (nombreux) coups de cœur littéraire : La Passe-Miroir ! C’est une saga fantastique en quatre volumes dont le premier est paru en 2013 et le dernier le 28 novembre dernier…

Il s’agit du premier roman de Christelle Dabos, autrice française vivant en Belgique. Et quel roman ! la Passe-Miroir s’est fait une belle place dans les étagères aux côtés des grands classiques comme Harry Potter (entre nous je préfère largement la Passe-Miroir). D’ailleurs, le premier tome, Les Fiancés de l’Hiver, a remporté la première édition du concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama au printemps 2012. Mais alors, pourquoi faut-il absolument lire la Passe-Miroir ?

1- Pour l’Histoire

La Passe-Miroir, ce sont les aventures d’Ophélie, une jeune femme timide, gauche et introvertie qui possède néanmoins des dons singuliers : elle est tout d’abord une liseuse, capable de retracer le passé d’un objet et elle est également capable de traverser… les miroirs ! Sympa non ? Sa vie se déroulait sans encombre jusqu’au jour où on la marie (de force) à Thorn, un parfait inconnu venu d’une contrée lointaine. Forcée de le suivre, Ophélie va alors plonger au cœur d’un monde dangereux où elle devra faire preuve d’intelligence et de ruse pour survivre. On suit donc les aventures de ce couple improbable (Ophélie est aussi timide et petite que Thorn est immense et misanthrope !).

2- Pour l’Univers

Personnellement, l’Univers dans lequel se déroule cette saga est sûrement l’élément que je préfère le plus : il est tellement riche et fourmillant de détails ! Le monde que nous connaissons n’existe pas (ou plus) : il a été brisé en mille morceaux par Dieu, c’est la Déchirure. La vie s’est alors concentrée sur quelques territoires distincts nommés « arches », des sortes d’îles flottantes dans les cieux (cela me fait immanquablement penser au château dans le ciel, un autre chef d’œuvre à voir). Chacune de ses arches sont gouvernées par un esprit de famille, d’étranges êtres immortels dotés de pouvoirs surnaturels. Notre Ophélie vie sur Anima, la plus paisible arche du monde, composée de vallées bourgeonnantes et de prairies verdoyantes (c’est un peu la comté dans le Hobbit). Thorn, lui, est originaire du Pole, une arche inhospitalière et froide où l’on trouve une mer intérieure, de nombreuses sources et lacs ainsi que de grandes forêts de conifères qui abritent des Bêtes, animaux gigantesques et par conséquent très dangereux (alors là, on peut facilement penser à La Croisée des Mondes de Philip Pullman ou à Game of Thrones). Vous l’aurez compris, la lecture de ce roman amène à un véritable voyage haut en couleurs et en émotions !

3- Pour le style

Pour finir, la Passe-Miroir vaut le détour car c’est un livre vraiment bien écrit : l’œuvre rassemble des éléments empruntés au XIXème et XXème siècles et certains domaines abordés (surtout celui de l’ameublement) sont enrichis d’un vocabulaire remarquablement précis. De plus, l’emploi dans la narration de l’imparfait du subjonctif et (moins souvent) du plus-que-parfait, dénotent un certain classicisme grammatical qui se perd dans la littérature pour adolescent.

Mais arrêtons-nous là ! J’espère vraiment vous avoir donné l’envie de dévorer ce livre et de vous en avoir suffisamment vanté les mérites. Je vous promets que vous ne le regretterez pas. Le tome 4 vient de sortir et le livre va être traduit en anglais. Peut-être une adaptation cinéma prochainement ?

Attention, c’est addictif : dès qu’on a commencé, on ne peut plus s’arrêter !

Swann

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.