Que du plaisir ?…

La masturbation, on en parle en cercle privé, mais aux yeux de la société, le tabou perdure encore. On va pas tout rejeter sur l’Eglise et le patriarcat, mais quand même…

Comme pas mal de sujets concernant la sexualité en général, peu de gens sont réellement informés sur la masturbation (la pure, la vraie). Et à ce moment là, on peut même parler des centaines de pays dans le monde qui considèrent la masturbation (particulièrement celle dite “féminine”, quel hasard) comme un énorme péché, tellement gros d’ailleurs qu’on coupe des clitoris à des jeunes filles, histoire qu’elles deviennent totalement esclaves de leur mari pour le restant de leur vie. Et là on peut dire que se branler c’est la liberté, et vos croyances/traditions qui atteignent à celle d’autrui, j’en vois pas trop l’intérêt.

La masturbation, c’est une source bien-être, elle permet de mieux connaître son corps et ses envies, de pouvoir s’épanouir dans sa sexualité, elle améliore la qualité du sommeil et réduit le stress (en libérant des endorphines et de la dopamine qui sont responsables du plaisir blabla).

L’enquête CSF « Contexte de la sexualité en France » sur la sexualité des Français (Inserm, INED, réalisée en 2006), montre que 60 % des femmes âgées de 18 à 69 ans ont déjà pratiqué la masturbation et 95 % des hommes. Tu le fais si tu en as envie (ce qui paraît logique mais qui ne l’est pas forcément en fait), et oui on vit très bien sans aussi.
Vous avez vu le truc cool qui s’annonce, y’a de quoi poser un gros tabou dessus maintenant.

La sexualité c’est vaste, si tes envies, tes techniques ne rentrent pas dans le “cadre”,( parce qu’on doit pas le faire trop mais un peu quand même, et surtout pas de cette façon sinon t’es vraiment bizarre) c’est pas grave, c’est normal. Parce que si on est censé.es jouir juste en nous fourrant un doigt on ne va pas s’en sortir mdr. D’ailleurs, les techniques de masturbation sont multiples et c’est à toi d’explorer ce qui te convient, et là, juste là, t’as de droit d’aller sur google pour te renseigner parce que faut bien que ça serve un jour.
Si au moins une fois dans ta vie, tu as eu honte de te masturber (ce qui n’est pas si rare on va pas se mentir), que tu aies un pénis ou un vagin, ça relève bien d’un énorme blocage systémique mondial qui est loin d’être résolu, sauf si on décide tous ensemble d’aller coller des affiches de nos anatomies sur les murs de l’Elysée. C’est faux bien sûr haha. Presque.

Bref, en tant que jeunesse qui se respecte, les mentalités commencent à changer, et espérons que dans quelques années on aura tous la chance d’avoir une Jean Milburn dans nos lycées. En cassant les stéréotypes, on rend le monde plus libre.

Junie (illu. d’Aerouann)

Laisser une réponse

You must be logged in to post a comment.